Avertir le modérateur

11/12/2009

Expression libre : mon identité est internationale

Je souhaite juste apporter mon ressenti quand à cette idée électoraliste, teintée de xénophobie, qu’est le débat sur l’identité nationale.

La seule identité est pour moi l’espèce humaine.

Je suis née, sous le joug de l’occupation française, sur les hauteurs d’Alger...J’ai grandi auprès d’un père qui chantait la Marseillaise pour ne pas s’endormir au volant en sillonnant les routes de l’Algérie, La Tunisie, Le Maroc.

J’ai foulé pour la première fois la France alors que je n’étais qu’une adolescente boutonneuse. Une petite escale de quelques jours pour rejoindre la Suisse.

Le hasard d’un itinéraire de vie sinueux à fait que je me retrouve habitant Nancy en France alors que mes boutons venaient juste de sécher...

Il y a de cela déjà 27 ans.

J’ai 3 enfants (il et elles ont une carte d’identité française).

Malgré mes engagements citoyens, je n’ai pas opté pour la nationalité française, et si je pouvais être déchue de ma nationalité d’origine, j’en serais ravie.

Je ne me reconnais point dans cette notion de nationalité.

Je hais les drapeaux, identitaires par essence.

J’exècre cette formule « Je suis fière d’être... ».

Le matin en écoutant la radio, je me sens palestinienne.

Au travail, je me sens ouvrière, comme tous les ouvriers et les ouvrières du monde entier...

 Le soir, en sirotant mon verre de vin accompagné d’un roquefort, je suis française.

Et avant d’aller au lit, en lisant Hermann Hesse, Virginia Woolf, Sophocle, Frida Kahlo... je me rends compte que je suis allemande, anglaise, grecque, mexicaine...

Quand j’ai des insomnies, j’écoute Souad Massi, Buena Vista Social Club, Tinariwen, Calexico...Je suis Algérienne, cubaine, malienne, américaine...

Alors mon identité c’est tout cela et pas que ça , et tout ce que ne je ne peux citer car ça serait trop long...

Mon identité est tout ce qui me reste encore à remplir dans la besace de ma vie comme richesse que je découvrirai aux côtés et avec les autres.

Alors la réduire à une histoire, un drapeau, un hymne, un « sang »...Je ne peux pas comprendre ni même y adhérer.

Mon identité elle est de toutes les couleurs, de toutes les formes des nuages, de toutes les tailles des étoiles, de tous les expressions des sourires, de toutes les traces de larmes, de toutes les différences de teintes des couchers de soleil, de tous les océans...

Mon identité est INTERNATIONALE.

Taous(ex-vandopérienne)  

27/11/2009

Une vérité qui dérange

tournage-14.gif

 

Déjà le prochain ciné-club ... le 10 décembre ... toujours à 14h ... toujours au CCAM pour cette fois un documentaire d'1h40 avec un petit débat après:
"Une vérité qui dérange".



N'oubliez pas de réserver auprès de Souaad!

Au grand plaisir de vous accueillir.


L'équipe du ciné-club.

 

Ciné- Club .... Ciné- Club           Ciné- Club .... Ciné- Club

Avec le soutien du CCAM

 

Uneveritequiderange.jpg

 

Une vérité qui dérange

documentaire d'Al Gore - durée : 1h40

 

 

Synopsis : L'humanité est assise sur une bombe à retardement. Les savants du monde entier s'accordent pour dire qu'il nous reste à peine dix ans pour éviter une catastrophe planétaire ????

 

 

Jeudi 10 décembre à 14 heures

au CCAM

 

 

Réservations :

association.khamsa@free.fr ou 06 28 63 08 01 (Souaad)

 

 

 

Et notez déjà dans vos tablettes la séance suivante : le jeudi 21 janvier 2010 avec (sous réserve) un autre documentaire  :
"Premier cri" (comment on vient au monde partout dans le monde !).

 

cinema-autres-00002.gif

25/11/2009

Compte-rendu du Forum Parentalité dans l'Est Républicain du 25 novembre 2009

Tout est dans le titre !

La communication avec les jeunes

Trois associations de proximité ont organisé un forum autour de la parentalité. Il a débuté par une rencontre avec les collégiens.

Le forum sur la parentalité a débuté vendredi au sein de l'amphithéâtre du lycée Cal­lot par une rencontre avec 4 classes des trois collèges de Vandoeuvre, Haut-de-Pe­noy, Montplaisir et Callot. Cette manifestation était portée par trois associations (Nomade, Réponse et Vivre Dans la Ville) dont les ac­tions dans le domaine de la parentalité sont très couran­tes. « C'est au regard du constat que ces dernières années on entend beaucoup par­ler des difficultés qu'ont les adultes et les parents à comprendre les adolescents que ce projet d'action commune est né. De nombreux conflits viennent de ces difficultés, nous pouvons apprendre à nous exprimer différemment car personne n'est expert dans ce domaine», expli­quent les organisateurs.

Groupes de paroles

Il s'agissait véritablement d'une première que ce forum sur la parentalité financé grâce au soutien du REAAP, de la CAF, de la DASS et du Conseil général. Mme Cha­lendre cite l'exemple d'une classe du collège Montplaisir déjà engagée dans un groupe de paroles : « C'est une clas­se qu'on savait difficile et grâce à cette action on a constaté de vrais change­ments de comportements ». Près de 90 élèves ont donc participé à la première par­tie du forum. Pour l'animer, les associations avaient fait appel à Dominique Dema­ria, praticienne, formatrice en communication relation­nelle et médiatrice familiale. «Il ne s'agit en aucun cas d'une conférence mais d'un temps de partage interactif et dynamique pour échanger de façon ouverte et bien­veillante», a souligné d'em­blée l'intervenante. Les collé­giens de troisième se sont montrés très attentifs. A la grande joie de leurs profes­seurs, les élèves très intérés­sés qu'ils étaient par la mise en situation des relations proposée par Dominique De­maria ont participé active­ment. Les mises en scène se sont succédé : une ado annon­çant à sa mère qu'elle était enceinte, un ado parlait d'honneur, de violences autant physiques que verba­les, ...

Le respect de l'autre

« Au départ ils étaient un peu hésitants mais après ils se sont confiés, évoquant par­fois des expériences person­nelles, leurs relations avec leurs parents, réclamant sou­vent plus de confiance ou da­vantage d'écoute pour échan­ger par exemple sur la sexua­lité ... », glissait Astira, édu­catrice à la MJC Nomade, qui anime également des groupes de paroles avec l'école du Charmois. Une règle pour une relation saine : ne pas juger et respecter l'au­tre. Sur scène Dominique De­maria utilise une écharpe qui symbolise le lien entre deux personnes, la relation et les émotions mais aussi les messages qui passent par cet objet. «J'ai essayé de leur ex­pliquer c'est quoi une rela­tion, où vont les mots, qui blessent. A la fin je leur ai de­mandé de m'écrire un mot ca­deau sur un morceau de pa­pier et les élèves ont délivré 64 messages positifs». Pour cette médiatrice relationnel­le, il convient d'identifier ses peurs dans sa relation à l'autre, de les verbaliser et de positiver. «On accuse trop facilement l'autre de tous les maux, il faut revenir à soi et se positionner dans le respect de soi. Ainsi on en­grange beaucoup d'éner­gie». Elle cite l'exemple de la punition qui prise sur le coup de la colère est toujours disproportionnée alors que la sanction est, elle, une déci­sion réfléchie. L'intervenan­te s'appuie sur la méthode Espere développée par Jac­ques Salomé. Elle s'est no­tamment appuyée sur les boî­tes à désirs déposées par les associations en avril et qui posaient deux questions : «ce que j'aimerais faire - et - dire à mes parents ? »

13/11/2009

Forum Parentalité - Paroles adultes, adolescents

A2.pngVous êtes invités à un forum sur les relations entre adultes et adolescents

organisé par les associations Réponse, Vivre dans la Ville et la MJC Nomade

animé par Dominique Demaria, médiatrice relationnelle

les 20 et 21 novembre 2009 à Vandoeuvre.

A2.png

 

 

 

 

 

 

 

Voir le compte-rendu dans l'Est Républicain

 

Voir le contenu des boites à désirs

 

DIALOGUES PARENTS - ADULTES-ADOS

 

Depuis ces dernières années, nous entendons beaucoup parler de la difficulté qu’auraient les adultes, à comprendre les adolescent(e) et à dialoguer avec eux. Que l’on soit parent, enseignant, éducateur, nos jeunes nous mettent parfois à l’épreuve et se plaignent eux aussi beaucoup de notre manière de communiquer avec eux. De nombreux conflits naissent sur des malentendus. Personne n’est expert en ce domaine…et nous pouvons tous apprendre à nous exprimer différemment.

 

C’est au regard de ces constats partagés par trois associations (association de prévention spécialisée Vivre dans la Ville, association REPONSE et la MJC Nomade) qu’un projet d’actions communes a été réfléchi en direction des parents et des adolescents.

 

Dans le cadre des missions respectives de chacune, ce projet de partenariat s’inscrit dans une pratique professionnelle ou le « faire ensemble » s’expérimente déjà au travers d’actions de soutien à la parentalité (petits déjeuners thématiques, ateliers d’échanges entre parents, animations parents/ enfants, animations culturelles et scientifiques dans le cadre scolaire, organisation de conférences débats sur la parentalité dans le cadre du CESCI)

 

Une vingtaine de boîtes à désirs a été déposée dans différents lieux de Vandoeuvre : collèges et structures associatives locales.

 

La parole des adolescent(e)s et de leurs parents, a été recueillie à travers plus de 120 questionnaires. Plusieurs thèmes ont émergés qui serviront d’appui à la médiatrice relationnelle qui interviendra les vendredi 20 et samedi 21 novembre 2009 : l’expression de ses sentiments, la différence entre les besoins et les désirs, la difficulté à se « détacher » de ses enfants ou de ses parents, le besoin de communiquer au sein de la famille, les peurs des adultes et des jeunes, comment avoir de « l’autorité » ?, Comment aller vers l’autonomie ?

 

L’animation de ces temps de partage s’appuiera sur les expériences de toutes les personnes présentes, adultes comme jeunes. Il ne s’agit pas d’une conférence, mais d’un temps interactif, dynamique, où chacun sera invité s’il le souhaite à participer, à exprimer sa manière de faire, à expérimenter concrètement d’autres façons de s’y prendre.

Nous sommes tous concernés par l’amélioration de nos relations aux autres et vous invitons à oser prendre ce temps pour échanger de façon ouverte et bienveillante.

 

Les familles ont certes des difficultés, mais il existe, parce que la famille est vivante, des difficultés prometteuses… (référence à Saul Karz).

 

21/06/2009

21 juin : Fête de la musique

bab11.gif

 

 

254506317.jpg

croq.png

Sans titre-1.png

 

 

 

bab3.gifbab8.gifbab4.gif

 

bab9.gif
A 15 heures, venez nombreux-ses, esplanade de l'abbé Pierre :

pour FETER LA MUSIQUE

apportez vos instruments et vos cordes vocales et lâchez-vous !

du Rap, des scènes, voire du mix, chacun ses choix ou ses voix.

 

 

bab5.gifbab6.gifbab10.gif

30/04/2009

Affiches et tickets de scènes musicales 2007 et 2008

teranga - 2008.jpg

19/02/2009

Travail d'écriture à la maternelle Paul Bert en 2003

acouv.jpgaenfants.jpg

tous.jpgtous (3).jpgtous2.jpgchasseurs.jpg
tous (2).jpgajulien.jpg
aenveloppe.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu